INFORMATION SUR LA SANTE

Pourquoi utiliser une bouteille Water-to-Go?

Pour éliminer les produits chimiques contenus dans l’eau du robinet, tels que le chlore et le fluorure.

Pour éliminer les contaminants de l’eau de source non traitée et protéger son organisme, lorsque l’on est en déplacement ou en vacances.

Des rapports médicaux ont montré que certaines bouteilles en plastique « laissent échapper » des œstrogènes de synthèse (BPA) dans l’eau, lorsqu’elles sont exposées à la lumière du soleil ou que la température dépasse 60 degrés Fahrenheit ou 15 degrés Celsius. Ces œstrogènes peuvent provoquer des cancers. Le processus de transfert débute lorsque l’eau en bouteille est exposée au soleil pendant sa livraison ou lorsqu’elle est dans votre voiture !

Nous utilisons du PEBD, un plastique spécialement mis au point, qui a été homologué par la FDA pour la nourriture et les boissons. Il ne se déverse pas dans l’eau, ne la contamine pas, et il a été spécialement conçu pour être exempt de BPA. Il vous permet de rester hydraté où que vous soyez !

Les informations suivantes sont tirées du site Internet du European Hydration Institute (Institut européen de l’hydratation).

Dans des conditions normales, le corps perd chaque jour 2 à 3 litres d’eau, qu’il doit remplacer. Le fait de respirer, d’uriner, de déféquer et de transpirer génère une perte d’eau qui doit être compensée quotidiennement. Si celle-ci survient dans le sang, le corps peut la compenser légèrement en déplaçant l’eau des cellules vers les vaisseaux sanguins. Il s’agit cependant d’une solution à très court terme. Si l’eau perdue n’est pas remplacée, le corps peut subir de graves conséquences.

L’organisme est capable de réguler la quantité d’eau dont il a besoin pour fonctionner. Le mécanisme de la soif indique au corps de boire lorsque la quantité d’eau dans l’organisme diminue. Les hormones, notamment l’hormone antidiurétique (ADH), aident les reins à limiter la quantité d’eau perdue dans l’urine lorsque le corps a besoin de retenir de l’eau. L’apport et l’élimination d’eau sont extrêmement variables mais elles s’équilibrent généralement à moins de 0,1 % sur une durée prolongée grâce au contrôle homéostatique. L’apport et l’élimination d’électrolytes sont également étroitement liés et dépendent du niveau d’hydratation.

Un déséquilibre entre l’apport et l’élimination d’eau et de minéraux, particulièrement de sodium et de potassium peut mener à la déshydratation.

Une perte d’eau correspondant à environ 1 % du poids corporel est normalement compensée dans les 24 heures. La soif stimule la consommation d’eau, ce qui augmente les apports et réduit la perte d’eau par les reins. Une perte plus importante est susceptible d’entraîner une réduction des performances physiques et cognitives ainsi qu’une perturbation des fonctions thermorégulatrices et cardiovasculaires.

Une déshydratation légère peut générer des symptômes, tels que soif, maux de tête, faiblesse, vertiges ou fatigue, et provoque généralement une sensation d’épuisement et de torpeur. Parmi les symptômes d’une déshydratation moyenne, on note une sècheresse buccale, une absence totale ou quasi-totale d’urine, une sensation d’épuisement, une augmentation du rythme cardiaque et une perte d’élasticité de la peau. La déshydratation sévère constitue une urgence médicale potentiellement mortelle caractérisée par une soif extrême, une absence totale d’urine, une respiration accélérée, un état mental altéré et une peau froide et moite.

Une augmentation des niveaux de déshydratation avec une perte de fluides supérieure à 1 % du poids corporel peut générer une diminution du rendement physique et de la capacité de régulation de la température corporelle. Des déficits en fluides supérieurs ou égaux à 4 % provoquent une diminution importante des performances, des difficultés de concentration, des migraines, de l’irritabilité et de la somnolence, ainsi qu’une augmentation de la température corporelle et de la fréquence respiratoire. Une déshydratation avec une perte du poids corporel supérieure ou égale à 10 % peut être mortelle.

Avec l’aggravation de la déshydratation, le volume d’eau dans le sang et la pression sanguine diminuent. Une augmentation des niveaux de déshydratation perturbe les fonctions cardiovasculaires, avec une augmentation du rythme cardiaque et des difficultés de maintien du volume sanguin transporté aux tissus par le cœur. Le cœur bat plus fort pour envoyer le sang aux organes, mais la pression sanguine peut diminuer avec la baisse du volume sanguin. Une diminution de la circulation du sang jusqu’à la peau et un niveau d’hydratation réduit empêchent le corps de transpirer et d’éliminer la chaleur.

La déshydratation chronique peut accroître le risque d’infection, particulièrement des voies urinaires. Les reins et les autres organes vitaux qui reçoivent moins de sang ne fonctionnent plus correctement. L’insuffisance rénale est une conséquence commune mais réversible, si elle est liée à la déshydratation et traitée rapidement. Un apport réduit de sang au cerveau peut avoir pour conséquence un état de confusion, perturbant à la fois les fonctions cognitives et la coordination.

Réhydratez-vous avec de l’eau pure, propre et filtrée grâce à la bouteille Water-to-Go.